Infantiliser notre conjoint

Ecrit par Isabelle Dagenais le 8 septembre 2009 – 23:13 -

Je me questionne sur le comportement que nous avons parfois envers notre conjoint, le père de nos enfants. Lorsque je m’observe et que je regarde autour de moi je constate que nous sommes nombreuses à infantiliser notre conjoint. Je sais que le terme peu paraître un peu extrême mais ce que cela signifie c’est que nous agissons avec lui comme si il était notre enfant.

Je vous entends penser : »je dois bien lui dire quoi faire et comment le faire autrement rien ne s’accomplira ou je devrai passer derrière lui!!! »

Ce que je veux aborder ce sont les conséquences et les torts que cela a sur notre couple. Nous sommes égaux en tant que parents et idéalement nous devrions former une équipe. Nous nous complétons dans nos forces et dans nos limites. Nous sommes tous les deux des êtres responsables et autonomes avec des opinions et des valeurs parfois différentes. Il ne s’agit pas d’identifier qui est le meilleur mais de prendre conscience que nous contribuons  tous les deux à l’évolution de notre enfant !

Oui, il y a des hommes qui n’agissent pas de façon responsable, d’autres qui sont absents ou encore négligents. Ces comportements d’ailleurs sont certainement explicables mais pour l’instant je parle des pères qui sont présents, qui apprennent à être père et qui font de leur mieux!

Il faut reconnaître que nous sommes souvent très exigeantes envers notre conjoint. Nous transposons nos exigences envers nous-mêmes sur notre conjoint. Nous savons qu’il ne peut répondre à toutes nos attentes puisque la perfection n’existe pas et pourtant…

Étant donné que nous sommes intelligentes nous comprenons la situation et nous ne voulons pas contaminer notre relation de couple. Le contrôle que nous manifestons provient souvent de nos peurs et aussi de notre désir d’harmonie. Par contre nous ne sommes pas toujours conscientes de l’impact qu’ont nos recommandations et nos critiques.

Encore une fois je vous entends penser: « C’est à lui de dire ce qui ne lui convient pas, d’exprimer ses émotions et de prendre sa place! » Je suis tout à fait d’accord mais puisque nous n’avons pas le pouvoir de changer l’autre, nous avons avantage à nous observer.

Beaucoup d’hommes sont très coopératifs lorsque nous sollicitons leur collaboration de façon précise mais leur motivation s’affaiblie lorsque nous supervisons ce qu’ils font. Ils se sentent infantilisé et ils perçoivent nos commentaires comme un manque de confiance. Je sais ce n’est pas notre intention mais les effets néfastes sont bien réels. D’ailleurs je crois que nous sous-estimons l’impact que ce besoin de contrôle peut avoir sur notre vie de couple et particulièrement notre vie sexuelle.

J’ai entendu à plusieurs reprises des femmes me dire qu’elles se sentaient responsable de leur amoureux comme de leur enfant. Ce sentiment influence la perception que nous avons de notre conjoint car il devient comme un enfant à nos yeux et non pas un partenaire égalitaire. Comment se confier alors et avoir confiance que nous serons entendues? Comment faire la transition, le temps venu, entre une perception infantilisante à celle d’un homme? Et comment mettre de côté le ressentiment accumulé?

Plusieurs d’entre nous éprouvons de la difficulté à faire, au moment opportun, la transition entre la maman et l’amante ! Imaginez le défi que représente de devoir modifier la perception que nous avons de nous-mêmes et celle que nous avons envers notre conjoint avant de faire l’amour !  Ouf! Mieux vaut dormir… 

Il est possible de modifier nos comportements si nous le souhaitons. Nous devons d’abord reconnaître notre façon d’agir sans se blâmer inutilement. Nous pourrions attendre que notre conjoint change mais à quel prix? Que désirons-nous vraiment? Une relation de couple égalitaire ou frustrante? Les changements que nous effectuerons auront probablement un impact sur notre conjoint. Voici un petit rappel concernant les changements que nous pouvons appliquer:

Faire des demandes claires. Exemple: J’ai besoin d’aide veux-tu faire la vaisselle? Attention aux insinuations: Pour une fois ferais-tu la vaisselle?

Exprimer ce que nous ressentons plutôt que de blâmer l’autre.

Écouter, sans argumenter, quand notre conjoint exprime une frustration.

Réduire nos attentes envers soi et envers notre conjoint.

Nous nous devons d’être vigilantes. La relation du couple est souvent ébranlée suite à la naissance d’un enfant et cela exige de notre part un engagement encore plus grand à sa réussite. N’oublions pas qu’au départ notre rêve était de construire une famille!


Posté dans Tous mes articles | 1 Commentaire »