Défis de mère

Ecrit par Isabelle Dagenais le 15 mars 2010 – 22:53 -

Le décalage entre les attentes et la réalité est souvent très grand. Il est alors primordial d’être honnête envers nous-même et de reconnaître que nous vivons certaines déceptions ou désillusions.

Lorsque nous devenons maman plusieurs aspects de notre vie sont transformés temporairement ou de façon permanente. Ces changements ne sont pas toujours faciles à accepter surtout s’ils comportent certains défis. Cela peut être d’autant plus difficile du fait que très peu de mères osent en parler. Il est donc facile de nous comparer et de croire que nous sommes les seules à éprouver certaines difficultés.

La comparaison

La comparaison est un véritable poison pour la femme devenue mère. Vous croyez peut-être que l’autre maîtrise son rôle de mère et qu’elle ne semble éprouver aucune difficulté, mais qu’en est-il vraiment? Toutes les mères rencontrent des défis et chacune y fait face à sa façon selon sa personnalité, son passé, ses ressources et les conditions de sa vie actuelle. De ce point de vue, il devient inutile de se comparer puisque chaque expérience de la maternité est unique! En acceptant que vous puissiez vivre votre expérience différemment de votre amie ou de votre belle-sœur vous serez en mesure de vous faire confiance et de cesser de vous comparer.

Les changements

Une chose est certaine : vous devez vous adapter à de nombreux changements tant au niveau personnel, émotionnel, relationnel que sexuel! Votre bien-être dépend de l’attention que vous accorderez à chacun de ces facteurs. Il est faux de croire qu’ils sont indépendants les uns des autres. Lorsqu’un aspect de votre vie est négligé, il a des répercussions sur l’ensemble de votre vie. Prenez l’exemple suivant, si vous négligez votre bien-être personnel vous serez moins satisfaite dans vos relations interpersonnelles puisque vous ne pouvez pas donner ce que vous n’avez pas!

Les défis

Voici donc une liste de défis que nous pouvons rencontrer en tant que mère. Comme vous pourrez le constater, ils sont nombreux! En lisant ces catégories de facteurs, identifiez ceux qui représentent votre réalité et celle de votre partenaire. Demandez-vous comment vous pouvez y faire face? Reconnaissez-vous pour les actions déjà entreprises! Le but est de faire un petit bilan de votre situation actuelle et peut-être prendrez-vous conscience d’une situation qui vous affecte.

Facteurs personnels et émotionnels

La maternité est une expérience riche en émotions. Il s’agit d’un cheminement plus ou moins intense. Nous ne pouvons pas prédire comment nous vivrons ce nouveau rôle. Nous nous retrouvons donc en apprentissage et nous nous découvrons en tant que mère. L’isolement est néfaste et c’est justement lorsque nous ne souhaitons parler à personne qu’il est important de le faire!

  • Être mère a éveillé en vous des blessures émotionnelles passée;
  • Le deuil de l’allaitement est difficile à faire;
  • La gestion du quotidien et des tâches représente un défi;
  • Vous manquez de temps pour vous;
  • La culpabilité est omniprésente;
  • Vous ressentez un sentiment d’échec concernant votre accouchement;
  • La responsabilité d’être mère pèse lourd;
  • Vous avez du ressentiment ou de la colère envers votre partenaire;
  • Le sentiment d’incompétence en tant que maman se manifeste;
  • Vous vivez une dépression post-partum.

Facteurs relationnels

Pour la majorité des couples, l’arrivée d’un enfant nécessite des ajustements puisque la dynamique n’est plus la même! Pour certains couples cependant l’arrivée d’un enfant a l’effet d’un tremblement de terre et il se fragilise. La communication franche et authentique demeure l’outil de base, mais quand les conflits persistent, il est souhaitable de demander de l’aide.

  • Votre conjoint ne s’implique pas auprès de votre enfant;
  • Les conflits persistent concernant l’éducation de votre enfant;
  • Le partage des tâches n’est pas égal et cela est source de conflits;
  • Vous, vous sentez délaissée par votre partenaire;
  • Votre relation avec votre mère est conflictuelle;
  • Vous avez peu de soutien de la part de votre entourage;
  • Votre partenaire est jaloux du temps que vous accordez à votre bébé.

Facteurs physiologiques et sexuels

Il est important de reconnaître que la sexualité ou plutôt la qualité de celle-ci dépend de plusieurs facteurs. La sexualité chez les nouveaux parents consiste en une expérience où les différences et les besoins de chacun sont présents. Il s’agit d’un moment de réconciliation entre le passé et le présent. La sexualité représente le besoin de se comprendre, de se soutenir face aux nombreux changements. Elle contribue à un rapprochement et à une meilleure compréhension de l’autre. La sexualité dénudée de sens n’a plus sa place dans cette dynamique de couple devenu parents. Au contraire, le sens prend toute son ampleur dans ces gestes qui expriment l’amour et la reconnaissance de la présence de l’autre.

  • Les changements hormonaux influencent votre humeur;
  • Vous ressentez de la douleur lors des relations intimes;
  • Vous appréhendez les douleurs physiques lors des relations sexuelles;
  • Vos seins ont un rôle nourricier et donc plus érotique;
  • Vous refusez fréquemment les avances de votre partenaire;
  • Votre conjoint se sent rejeté et vit de la frustration;
  • L’équilibre entre la femme et la mère est difficile à atteindre;
  • Votre image corporelle vous préoccupe et vous éprouvez de la difficulté à vous abandonner complètement;
  • Votre niveau de désir sexuel est à la baisse;
  • Votre conjoint ne vous désire plus depuis la naissance de bébé;
  • L’accouchement a troublé votre partenaire.

Alors, peu importe les difficultés que vous vivez, rappelez-vous que ce qui crée les émotions c’est la signification que vous leur donnez. Soyez attentive à vos interprétations et à vos jugements. Soyez honnête et osez en parler. Et une petite dose de compassion envers vous-même sera toujours bénéfique!


Posté dans Tous mes articles | Aucun Commentaire »

Trouver son équilibre

Ecrit par Isabelle Dagenais le 1 mars 2010 – 22:57 -

L’équilibre entre votre rôle de mère et de femme vous préoccupe? Vous n’êtes pas seule! La notion de l’équilibre au niveau de nos rôles est vécue et perçue de multiples façons!

Je vous invite donc à en découvrir quelques-unes, peut-être vous reconnaîtriez-vous?

Je tiens à préciser que tous les choix sont légitimes et qu’il n’y a pas de façon parfaite de vivre notre maternité! Cependant, il est souhaitable que nous prenions du recul pour nous poser les bonnes questions et ainsi faire des choix lucides.

Voici un aperçu de différentes façons de vivre l’équilibre entre la mère et la femme.

Je m’occuperai de moi quand mes enfants seront grands!

Mettre volontairement notre vie sur « pause » jusqu’au jour où notre enfant sera plus autonome est un choix basé sur une certaine illusion. Je constate que nous sommes nombreuses à croire qu’un jour notre rôle de maman sera moins exigeant. Il est vrai que l’autonomie des enfants apporte une certaine liberté, mais elle est également source de préoccupations importantes. Sans oublier que nous ignorons ce que la vie nous réserve! Donc une fois que nous reconnaissons que l’autonomie de notre enfant ne signifie pas nécessairement une plus grande liberté pour soi, sommes-nous toujours prêtes à vivre sur « pause » jusqu’à ce jour où ils seront autonomes.

Ma vie de maman me comble et répond à tous mes besoins!

Nous aimerions que la maternité nous permette de nous épanouir totalement et que nous n’ayons besoin de rien d’autre, mais est-ce souhaitable? Certaines mamans, sans en être nécessairement conscientes, dépendent de leurs enfants pour combler leurs besoins. Or nous avons plusieurs types de besoins et ils ne peuvent pas être comblés exclusivement par l’amour maternel. L’amour que nous portons à nous-mêmes et à notre conjoint est tout aussi important pour notre équilibre émotionnel. Est-il souhaitable de définir notre valeur personnelle à partir d’une seule source?

Je ne parviens pas à avoir du temps pour moi!

Dans cet exemple, les mères disent vouloir prendre du temps pour leur bien-être, mais il semble toujours y avoir des obstacles. Elles se sentent envahies par leur vie familiale et elles ressentent une certaine lourdeur. Il est facile de croire que nos sacrifices sont une preuve d’amour envers nos enfants et cette croyance influence considérablement nos faits et gestes. Est-ce que cela représente une difficulté pour nous de revendiquer ce dont nous avons besoin?

Mon couple est en péril!

Certaines réalisent que leur vie de couple est en péril, car elles ont orienté leur amour sur leur enfant. Les mères disent souvent qu’elles forment une équipe avec leur conjoint et pour certaines cela a pour effet de créer une dynamique positive, mais il arrive que la notion d’équipe crée un éloignement! Il faut reconnaître que la dynamique du couple est toujours modifiée par l’arrivée d’un enfant et que le temps peut être un facteur aggravant. Avons-nous avantage à mettre de côté notre vie de couple pour nous consacrer à notre enfant?

Ma vie de femme est très importante!

Ces mères ont souvent pris la décision de préserver leur vie de femme alors qu’elles étaient encore enceintes. Alors, elles consacrent du temps à leur passion ou à leur vie amoureuse, et ce, généralement assez tôt après la naissance de leur enfant. Il semble que ce soit plus difficile de le faire quand il y a longtemps que nous avons pris du temps pour nous. Heureusement, il n’est jamais trop tard pour prendre de bonnes habitudes! Qu’est-ce qui me procure de la joie dans ma vie de femme?

L’équilibre! Un objectif réaliste?

L’équilibre entre la mère et la femme que nous sommes est souvent une source de questionnement et de préoccupation. Nous savons que cela est souhaitable, mais ce n’est pas si simple! Enceinte de notre premier enfant, nous imaginions que notre vie changerait peu ou encore seulement sur certains aspects. Surprise! Une fois devenue maman nous nous consacrons au bien-être de notre enfant et nous pouvons faire le choix de lui offrir en exclusivité, toute notre attention, notre amour, notre énergie et notre temps! Et c’est alors que nos priorités changent pour le mieux et parfois pour le pire!

Et si un certain déséquilibre était inévitable et même normal? Et si notre objectif de trouver l’équilibre parfait était irréaliste? Et si nous nous trompions d’objectif à atteindre?

Les objectifs réalistes sont :

  • Reconnaître que nous pouvons être en déséquilibre
  • Cesser de chercher à être tout à la fois
  • Faire le deuil de cette perfection
  • Accepter d’être vulnérable et déstabilisée

Notre côté perfectionniste nuit définitivement à notre bien-être. Nous voulons réussir et être à la hauteur de notre idéal. Nous n’accordons pas de place au doute et à la vulnérabilité. Dans cette quête de l’équilibre entre la femme et la mère que nous sommes, le défi réel est à l’intérieur de soi et non pas à l’extérieur. L’équilibre est lié à qui nous sommes et non à ce que nous faisons. Nous oublions que la satisfaction concernant notre vie provient de notre bien-être personnel et émotionnel.

Il devient alors important de définir nos valeurs et ce qui compte vraiment pour soi, pour orienter nos choix concernant notre façon de vivre notre féminité et notre maternité. Une fois que nous avons fait nos choix, il ne reste plus qu’à souhaiter que nous serons en mesure de les assumer pleinement! Je nous le souhaite puisque nous aspirons toutes à notre bonheur et à celui de notre famille!


Posté dans Tous mes articles | Aucun Commentaire »